PRÉVENTION 

IMG20211119142730.jpg

Campagne de dépistage volontaire des personnels des entreprises PALLISCO-CIFM et les populations riveraines

Cap sur la région de l’Est Cameroun le vendredi 19 novembre 2021, Moto Action a été sollicitée par l’entreprise PALLISCO-CIFM, une société forestière située dans la localité de Mindourou distante d’une soixantaine de kilomètres d'Abong Mbang, chef lieu de la province du soleil levant, pour mener une campagne de dépistage anonyme et volontaire de son personnel. Cette campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/Sida s'intègre dans le cadre des activités du mois Camerounais et de la Journée Internationale de lutte contre le Sida. Une activité qui a permis aux personnels employés de l’entreprise, leurs familles mais aussi aux populations riveraines de bénéficier des services de dépistage gratuit. En cas de nécessité, un référencement a été établi avec la formation sanitaire locale pour pouvoir intégrer une file de prise en charge aux traitements ARV.

La prévalence du VIH à l’Est

Les données actuelles indiquent que la région de l’Est du Cameroun est particulièrement exposée au VIH. Avec un taux de séroprévalence estimé à 5,9% depuis 2018 c’est la deuxième région du pays devant le Sud et le Centre à être la plus touchée par le VIH/SIDA. Entre 2004 et 2020 le taux de prévalence du VIH est passé de 5,6% à 2,7% au sein de la population âgée entre 15 et 49 ans. Le nombre estimé de nouvelles infections a également connu une baisse considérable, de 47.958 en 2004 à 11.175 (Ministère de la Santé Publique, Spectrum 2021). Ces chiffres montrent à suffisance que le Cameroun tient le bon bout, concernant la riposte contre cette pandémie. Malgré ces améliorations, de nombreux défis restent à relever, à l'instar de la réduction du taux de prévalence chez la jeune fille âgée entre 15 et 24 ans, qui se trouve 9 fois plus contaminée que le jeune garçon de la même tranche d'âge.

C’est  donc à juste titre que PALLISCO-CIFM souhaite contribuer à la lutte contre le SIDA en impliquant Moto Action dans le processus avec pour ambition de sensibiliser son personnel sur la maladie et lui donner toutes les informations nécessaires pour la prévention.

 

Un modèle technique efficace

Si la prévention et de dépistage étaient l’objectif premier de cette visite dans la région de l’Est, une formation des pairs éducateurs issus de l’entreprise a été effectuée en prélude à cette campagne, le 16 et 17 novembre 2021. Ainsi, 20 pairs Educateurs ont été renforcés aux techniques de sensibilisation sur les IST et le VIH par des jeux éducatifs, les connaissances essentielles sur les techniques de sensibilisation dans la communication par les pairs. Une stratégie bien échenillée par Moto Action pour préparer ces pairs éducateurs à aller à la rencontre de la communauté le jour du dépistage, la mobiliser et partager avec elle des connaissances sur le VIH. Un déploiement effectué avec la collaboration de l’infirmerie intégrée de PALLISCO-CIFM afin que les résultats et les objectifs de départ soient atteints. Par conséquent, du 19 au 20 novembre 2021:

  • 239  personnes ont participé à la phase de dépistage

  • 500 coupons de mobilisation mis à la disposition des Pairs Educateurs pour distribution

  • 300 dépliants sur le VIH ont été distribués

  • 50 affiches posées dans la communauté

  • 24 moto-taximen sont mobilisés

  • La tranche d’âge dépistée allait de 15 à 34 ans

Le modèle de campagne déployé ici est constitué de stands de pré et post counseling, stand de prélèvement, d’analyse et d’animation et de sensibilisation.

Mener des sensibilisations constantes afin de changer les mentalités et les pratiques

En quittant la localité de Mindourou et la région de l’Est, Moto Action conseille de continuer les sensibilisations sur les pratiques sexuelles et la stigmatisation des Personnes vivant avec le VIH. Car la région reste encore alerte sur la prévalence du VIH. Des études ont démontré qu’une personne atteinte du VIH/Sida fait mieux face à la maladie lorsqu’elle évolue dans un environnement serein, qui lui permet d’accepter sa maladie et de la dépasser.