TRANSPORT & VIH/Sida

1.jpg

Une seconde formation pour le personnel médical du Camion Relais Santé 

 

Une seconde phase de recyclage des connaissances des équipes intervenant dans les activités du Camion Relais Santé (CRS) s’est tenue du 14 au 15 décembre 2021 dans les locaux de Moto Action. C’est dans le cadre de la continuité des activités du programme Movihcam Health On The Road (MHR) que s’est tenu cet atelier. L’objectif cette fois-ci est d’améliorer la compréhension et l’appropriation des outils techniques déployés sur le terrain lors des descentes du Camion mobile des soins. Infirmiers, laborantins, Experts, pairs éducateurs du projet, Agents psychosociaux, agents de saisie des données  et Moto Relais santé, ont pris part à cet évènement important.

28 professionnels de santé ont répondu à l’appel de Moto Action à  Yaoundé, pour une session de jours de capacitation sur les méthodologies de l’offre des soins du Camion Relais Santé dans les villes de Bertoua et Douala. « Chacun devrait être à mesure de connaître son rôle dans la chaîne » a martelé le chef de projet Movihcam Health Road, lors de son propos introductif et d’accueil des participants. 6 modules de formation sont passés en revue  par l’équipe de formateurs constitué de deux médecins et du chef de projet. Dans le détail, échenillant la particularité des cibles du projet, amendant les outils de collectes d’information et de sensibilisation dans l’approche mutltipathologique proposée par le projet, il ne faudrait pas lésiner sur les efforts pour que les objectifs soient atteints.  Des séances de brainstorming par groupe sont organisé afin d’évaluer si les participants sont au même niveau d’information liées au projet.

L’une des particularité du projet est l’implication des Moto Relais Santé (MRS) et les agents de saisie des données.  Ah oui, les mototaximen comptent aussi dans notre tissu social. Ils sont indissociables de toutes les actions menées par Moto Action. Ils sont notre levier de Mobilisation. En effet, le rôle des Moto Relais santé dans le projet MHR, est de servir de courroie de transmission des informations entre les Formations sanitaires collaboratives et les équipes du CRS déployé sur les parcs à camion. Ils sont des éléments essentiels de la chaîne. Les agents de saisie des données quant à eux concentrent sur un serveur sécurisé toutes les informations de consultations recueillies sur le terrain. Ils sont un maillon essentiel dont le travail sert de poteau indicateur du programme MHR.

Rendu à sa neuvième descente vers les populations de Bertoua, le CRS permet au projet MHR d’apporter assistance aux populations vulnérables du monde du transport du Cameroun (Camionneurs et mototaximan)  via une offre de soins multipathologiques (VIH, IST, TB, PALU, DIABETE, HTA, ACUITE VISUELLE) dans deux plus grands parcs à camion de la ville de Douala et Bertoua. Le programme favorise la réduction des barrière géographiques et socioculturelles d’accès aux soins de santé.

IMG20210511151026.jpg

Déploiement du Camion Relais Santé dans les villes de Bertoua et Douala : les premières tendances

Les premiers chiffres du Camion Relais Santé (CRS), au lendemain de ses 9 déploiements dans les villes de Bertoua et Douala, renseignent au mieux sur l’efficacité de l’approche multipathologie  mise en place dans le programme Movihcam Health On The Road (MHR).

À ce jour, 4 descentes du Camion à la rencontre des populations ont été effectué dans la ville de Douala, et 5 à Bertoua. Les activités de mobilisation et de sensibilisation sont menées lors des déploiements par une équipe d’organisation à base communautaire(OBC), partenaire de Moto Action dans le programme MHR, constituée de pairs éducateurs et d’Experts. Plus de 770 personnes ont été sensibilisées sur les moyens de prévention des pathologies prise en compte dans le  (CRS) et les facteurs de risques liés au VIH. 25,8% de la population cible avouent avoir plusieurs partenaires sexuels, avec 22,5% des rapports non protégés, contre 13,5% qui n’utilisent pas du tout de préservatif.

Sur les 770 personnes consultées, 53,1% sont des camionneurs, 30,1% les conducteurs de Mototaxis  et 16,1% les populations riveraines avec une moyenne d’âge variant de 15 à 85 ans. Cette représentativité des camionneurs s’explique par le fait que le CRS se déploie sur les parcs à camions des zones cibles.

Par ailleurs, sur l’ensemble des consultations faites, une forte prévalence du paludisme est constatée, contrairement à d’autres pathologies, infection urinaire/IST, de glycémie élevée, VIH, tuberculose et autres maladies.

Quant au référencement des patients, Il existe une collaboration étroite entre le projet MHR et les formations sanitaires situées dans les zones d’intervention du CRS. Ainsi ce système de référence mis en place permet la prise en charge effective des patients.

Rappelons que le camion de santé Mobile du programme MHR se déploie toutes les 3 semaines dans les villes de Bertoua et Douala respectivement dans les parcs à camion de Mandjou et de Yassa. Ce dispositif mobile d’offre soins est comparable à un hôpital mobile avec à son bord une équipe médicale dirigée par un médecin qui va à la rencontre  des cibles du projet, notamment les camionneurs, les conducteurs de mototaxis et les riveraines des parcs à camions.