TRANSPORT & VIH/Sida

IMG20210415153558.jpg

15 avril 2021 : Lancement officiel du MHR à Yaoundé

Bien que ses activités aient débuté longtemps à l’avance, le programme Moto-taximan-VIH-Camionneurs a officiellement démarré le 15 avril passé sous la houlette du Ministre de la santé publique et de l’Ambassadeur de France respectivement ce jour présidents de cérémonie au Hilton Yaoundé Hôtel. L’objectif de cette cérémonie était de présenter le dispositif mobile de soins aux partenaires techniques et financiers. Pour le respect des mesures barrières contre la covid-19, seuls 50 personnes ont participé à la cérémonie : des partenaires des administrations publiques, des missions4 médias presse l’ont couverte, 2 plateformes en ligne (page Facebook MAC et portail MHR) ont relayé les informations.

Le mot de bienvenue du président de Moto Action Cameroun a fait l’historique de l’Association depuis sa création en 2006, en la présentant comme « un collectif d’association » qui n’a pas la prétention d’apporter « la solution optimale à tous les problèmes de santé des populations mobiles du monde du transport. Mais vient plutôt en appui à l’action gouvernementale en santé publique. Des propos qui ont également permis de faire un rappel sur la procédure d’obtention du second financement de Movihcam en 2018 qui débouche à Movihcam Health On the Road (MHR) jusqu’en 2022 avec trois Objectifs Principaux :
 

  • Améliorer et faciliter l’accès aux soins de santé des populations vulnérables du monde de transport au Cameroun à travers un dispositif mobile innovant et pilote.

  • Améliorer la qualité d’intervention des acteurs communautaires et santé auprès des populations en zones de forte vulnérabilité.

  • Contribuer à la pérennité des organisations.

La modération des discussions est conduite par Alphonse ATEBA Expert en communication de développement et Responsable du Cabinet InterActiv consulting.


Par ailleurs, la présentation par le Dr René NGUEDA, médecin superviseur du MHR des activités du CRS et son offre de soins multi pathologique, a fait surgir des réactions de l’assistance tant l’approche de Moto Action passionne et intrigue également. Des interrogations comme : « Comment avez-vous évalué la fiabilité et la pertinence de votre étude avant de la mettre en œuvre ? » ou celle-ci « Comment allez-vous conserver les prélèvements sur les patients lors des descentes ? » sont autant de questions qui ont fait vivre les échanges.

Rappelons que MHR est un programme de renforcement des capacités d’intervention d’acteurs communautaires et santé pour opérer en zones de forte vulnérabilité au Cameroun à travers une offre de santé mobile et multipathologie. Il est mis en œuvre dans 4 villes de 4 régions du pays (Bertoua, Kribi, Douala, Bafoussam).

La cérémonie s’est clôturée par une visite du plateau technique du Camion Relais Santé, l’innovation de cette édition de projet. Il était alors 17h.